poursuite-image-corporelle-saine-blogue-laugaunutrition

Aimez-vous votre corps? Qu’est-ce que cela veut dire pour vous? Parle-t-on de son apparence ou de ses capacités physiques? Est-ce qu’avoir une image corporelle positive est synonyme d’aimer son apparence? Ouf, compliqué tout ça!

Qu’est-ce que l’image corporelle?

Comme pour de nombreux autres concepts, il y a bien des façons de définir l’image corporelle. Plus globalement, celle-ci est la relation que nous entretenons avec notre corps. Selon vous, la vôtre est-elle positive ou négative? La réponse pourrait changer à la lecture de ceci.

Plutôt que de percevoir notre image corporelle comme positive ou négative, on devrait la voir comme s’étalant sur un continuum sur lequel chacun(e) d’entre nous se situe.

L’image corporelle est composée de plusieurs éléments, tels que;

  • La perception de notre apparence,
  • Les émotions ressenties envers notre corps,
  • Les pensées envers lui,
  • La capacité à écouter et comprendre les signaux qu’il envoie pour combler nos besoins,
  • Les actions envers lui.

Dans cette optique, si vous pensiez au départ avoir une image corporelle très négative, vous arriverez peut-être malgré tout à y trouver certains aspects positifs dont vous n’étiez même pas conscient(e)! En voici quelques exemples:

  • S’occuper de son corps en allant voir un(e) physiothérapeute, massothérapeute ou ostéopathe pour vous sentir mieux physiquement → action bienveillante,
  • Boire lorsque vous avez soif →écouter et comprendre vos besoins,
  • Apprécier l’apparence d’une partie de votre corps et la mettre en valeur (ex : maquiller ses yeux ou son sourire) → appréciation visuelle.

Si vous ne vous reconnaissez pas dans ces exemples, mais aimeriez tendre vers une relation plus positive avec votre corps, gardez espoir et continuez votre lecture! 

A-t-on besoin de trouver notre corps beau pour avoir une image corporelle positive?

Pas nécessairement! Plusieurs comparent leur corps aux idéaux de beauté ridiculement inatteignables depuis tellement longtemps que cela peut paraître difficile, voire impossible, d’imaginer un futur dans lequel leur image corporelle serait positive.

Peu de gens sont immunisés contre les insécurités, mais il y a bien d’autres façons d’apprécier notre corps et d’améliorer notre relation avec celui-ci autre que d’uniquement focaliser sur l’apparence. Voici quelques suggestions :

Types de relations avec le corps

Neutralité corporelle (Body neutrality)

Dans cette approche, on peut choisir d’accorder peu d’importance à l’apparence du corps. La beauté n’est pas quelque chose que l’on doit aux autres et notre valeur en tant que personne ne dépend pas de notre apparence.

Acceptation/amour du corps (Body acceptance et body love)

Accepter le corps tel qu’il est, qu’il corresponde aux normes de beauté de la société ou pas, et faire graduellement la paix avec son apparence en cessant délibérément d’essayer de le changer ou le cacher. Par exemple, miser sur le confort lorsqu’on choisit des vêtements plutôt que choisir ceux qui nous amincissent.

Respect du corps (Body respect)

Il s’agit d’apprendre à être à l’écoute et à reconnaître les signaux que notre corps nous envoie, et surtout de respecter ses besoins, autant au niveau de l’alimentation que du besoin de repos. Le corps nous parle et mérite d’être écouté du mieux que nous pouvons, peu importe son apparence.

Confiance en son corps (Body trust)

Avez-vous déjà eu envie d’essayer une activité, mais présumiez que votre corps n’en serait pas capable? Avez-vous déjà été surpris par ses capacités? Notre corps a ses limites, mais celles-ci gagnent à être explorées et peuvent évoluer. Dans le mouvement, par exemple, apprendre à faire confiance à son corps est de se lancer des défis. C’est aussi d’écouter nos limites réelles (ex : douleurs, fatigue). Du côté alimentaire, c’est également d’avoir confiance qu’il est capable de s’autoréguler grâce aux signaux de faim et de satiété et aux envies.

Appréciation du corps (Body appreciation)

Le corps est une merveilleuse machine qui nous permet de faire tant de choses! On peut apprendre à pratiquer la gratitude envers lui. Tout dépendant des capacités de chacun(e), le corps nous permet de marcher, bouger et nous déplacer, et d’ainsi être indépendant et explorer de nouveaux endroits. Notre corps nous permet également de connecter avec nos proches en leur parlant, en échangeant des regards, en les écoutant, en donnant des câlins, etc. Finalement, il nous permet de connecter avec notre environnement à travers nos sens tels la vue, l’ouïe, le toucher, etc. 

Autant d’approches que d’individus

C’est à vous de choisir quelles approches vous interpellent, vous semblent plus atteignables et correspondent à vos valeurs profondes. Peu importe la voie qu’on emprunte, cela peut prendre du temps quand on a vécu avec une image corporelle négative pendant des années, voire des décennies. N’hésitez pas à demander de l’aide. Chez LauGau Nutrition, nous sommes là pour vous.

Danya Beauregard, Nutritionniste, Dt.P., RD